un blog de Bretagne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche



mardi 4 novembre 2008

J'aime les internautes.com !

jaimepaslesartistes.com jaimelesinternautes.com

Le ministère de la Culture a lancé jeudi dernier son site JaimeLesArtistes.fr pour faire la propagande de son projet de loi Création et Internet. Or, comme le disait en réaction l'eurodéputé socialiste Guy Bono, il faut aimer les Internautes aussi. C'est pourquoi nous avons réalisé un pastiche du site officiel du ministère, Jaimelesinternautes.com, pour indiquer toutes les raisons fondamentales pour lesquelles nous estimons qu'il est indispensable de refuser le projet de loi de Christine Albanel.

Il ne s'agit pas de défendre le piratage. Il s'agit de défendre les principes républicains les plus importants d'un Etat de droit. Aucun Etat quel qu'il soit ne devrait mettre en place une machine à condamner massivement ses citoyens (1000 internautes par jour !) sans apporter de preuve solide du délit supposé, et sans donner à l'accusé la possibilité de se défendre avant l'application de la sanction. Ni le piratage ni aucun délit ne justifie de contourner l'ordre judiciaire et les règles fondamentales des droits de la défense.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

dimanche 2 novembre 2008

Propagande: "les indépendants montent le son " sur France 2... vive les majors!

Guillaume Durand y va de son Soutien à la "loi liberticide Création" et Internet ... Bien sûr, il met en avant, dans son émission enregistré jusq'au bureau de la sinistre de la culture des artistes indépendants qui souffre du piratage: Julien Clerc, Ronan Luce , Camille etc... les vrais indépendants sont restés à la maison on dirait!

Lire la suite

jeudi 30 octobre 2008

jaimelesartistes.fr: site pédagogique autour de la Hadopi

hadopi internet creation

Jaimelesartistes.fr... le nouveau de pédagogie pour vous faire aimer le dispositif Hadopi, mais ou sont les artistes?

Lire la suite

jeudi 16 octobre 2008

60 secondes contre HADOPI : envoyez vos vidéos !

Plus de 35.000 internautes français et 573 députés européens se sont prononcés contre la riposte graduée, mais le gouvernement français a décidé de faire passer en force son projet de loi Création et Internet avant la fin de l'année. La loi DADVSI doit servir de leçon, il ne faudra pas compter sur les médias traditionnels pour exposer les arguments fondamentaux qui s'opposent au projet de loi. Le seul média national qui avait protesté, Le Nouvel Observateur, est désormais contrôlé par l'architecte de la riposte graduée Denis Olivennes. C'est donc aux internautes de prendre en charge la médiatisation pour alerter les parlementaires français.

Depuis plusieurs semaines, nous réfléchissons à la possibilité de créer une vidéo courte mais pertinente que vous pourriez vous échanger sur les blogs ou par e-mail pour faire comprendre rapidement les enjeux de la loi Création et Internet (ex Hadopi) que nous avions exposés à travers un long texte. Et que nous continuons de développer quotidiennement sur des dizaines d'articles.

Mais nous manquons et du temps, et des compétences, et du talent nécessaires pour la réaliser.

Heureusement, les talents ne manquent pas parmi vous pour nous remplacer au pied levé !

Nous avons donc créé un groupe sur Dailymotion baptisé "60 secondes contre la loi Hadopi", qui est pour le moment vierge de toute vidéo. Mais espérons-le, pas pour longtemps. Tout seul ou à plusieurs, avec uniquement du texte ou un véritable court métrage, avec des montages de photos ou de vidéos, simplemetn par webcam... envoyez-y vos propres créations d'une durée de 60 secondes pour pointer les dangers de la loi Création et Internet. Et faites-les circuler !

Nous rassemblerons les meilleures vidéos au plus tard le lundi 27 octobre et surtout nous les enverrons à chacun des sénateurs et des députés qui pourront en prendre connaissance avant le début des travaux parlementaires. Pour qu'ils aient pleinement conscience de ce qu'ils vont voter.

Piratez ce article pour faire connaître le groupe à un maximum de monde, et surtout proposez un maximum de vidéos. Après le vote de la loi, ce sera trop tard.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

mercredi 24 septembre 2008

L'amendement 138 du paquet télécom: L'Europe dit non à la riposte graduée...

Un vote massif et sans appel du parlement Européen contre la riposte graduée. Quel avenir pour la police privée du Net?

Lire la suite

vendredi 12 septembre 2008

86 artistes contre la loi Création et Internet (ex Hadopi)

Société 2.0 -

Ca ressemble à un combat entre l'industrie culturelle et la culture. Alors que les premiers militent pour l'adoption du projet de loi Création et Internet qui doit mettre en place la riposte graduée, 86 artistes de terrain, de tous horizons, s'unissent pour protester contre le texte présenté par Christine Albanel. Le ministère devra choisir son camp.

Nous ne nous lasserons jamais de le répéter, le projet de loi Création et Internet est un mauvais texte, et ça n'est pas une réunion de propagande organisée dans les rangs de l'UMP pour convaincre les députés du contraire qui y changera quoi que ce soit. Comme nous le notions encore au début du mois, il s'agit d'une loi économiquement stupide, judiciairement bancale et socialement injuste. Nous avons déjà détaillé quelques unes des multiples raisons de la rejeter, mais malgré la légitimité contestée de son élaboration, et contre toute logique économique et sociale, le texte devrait être présenté cet automne aux parlementaires en vue de son adoption avant la fin de l'année.

Comme son prédécesseur en son temps, Christine Albanel ne manquera pas de prétendre comme elle l'a déjà fait à d'innombrables reprises que le texte de la loi Création et Internet est un texte équilibré, issu d'un consensus entre les différentes parties en présence. Elle n'hésitera pas, surtout, à le défendre "au nom des artistes". Mais quels artistes ?

Le site de culture électronique Poptronics s'est mis en quête cet été de montrer que le texte est loin d'être soutenu "par la base", par les artistes eux-mêmes, quel que soit leur horizon culturel. Aux côtés du collectif Internet Mon Amour, qui organise régulièrement des débats autour des questions touchant à Internet au Centre Pompidou, Poptronics a rencontré des auteurs, artistes plasticiens, compositeurs, architectes et autres esprits créatifs "qui utilisent quotidiennement l’Internet et refusent d’être instrumentalisés par le gouvernement dans sa lutte contre le téléchargement illégal".

Il en est ressorti une pétition commune signée par 86 artistes, et ouverte aux internautes, qui dénonce un projet de loi "en total décalage avec notre réalité, bien loin de la «Création» et encore plus de cet «Internet» dont il prétend réguler les pratiques".

"Très sérieusement et depuis longtemps, nous nous posons la question du droit d'auteur, celle de la diffusion des œuvres sur les réseaux et de leur réception. Tout comme nous nous posons la question de l'économie de la création, sur l'Internet et ailleurs", assurent les signatures. Mais "Ce projet de loi est contraire à nos pratiques, tout comme il est extrêmement méprisant des usages et totalement ignorant d'un monde simplement contemporain".

"Nous souhaitons qu'un projet de loi intitulé «Création et Internet» prenne en compte nos processus de création. C'est un droit. Nous désirons partager et être téléchargés, sans filtrage aucun. C'est une nécessité."

Poptronics est allé au charbon cet été, au côté d’autres « artisans » du réseau réunis au sein d’Internet mon amour (qui s’occupe avant tout d’organiser des débats autour des questions les plus brûlantes du Net, au Centre Pompidou), pour fédérer une prise de parole des auteurs, des artistes, des compositeurs, des architectes

Poptronics décrit parmi les signataires "une unité jamais vue, même en ligne, entre des artistes de milieux et de pratiques fort différents".

"Certains émargent dans les centres d’art contemporain et les expositions internationales, à l’instar de Mathieu Briand, Claude Closky ou Alexandre Perigot, d’autres sont plutôt repérés en dehors des institutions comme Invader (il organise des invasions de villes à l’aide de mosaïques figurant les envahisseurs du jeu d’antan) ou M. Chat, figure de l’art urbain. Ce texte rapproche également des créateurs travaillant avec l’outil Internet, comme Agnès de Cayeux (qui ouvre fin septembre le projet x-réseau au Théâtre Paris-Villette) ou Gr��gory Chatonsky, des artistes qui travaillent le son, à l’instar de Jérôme Joy (et son labo Locus Sonus) ou du collectif Mu (qui ne se désintéresse pas des questions françaises malgré son périple au long cours sur Rhin et Danube). D’autres travaillent les formes graphiques, comme le directeur artistique de poptronics, Christophe jacquet dit Toffe ou le designer Etienne Mineur, on retrouve aussi ceux qui s’intéressent au spectacle vivant, comme le metteur en scène Philippe Quesne, très repéré depuis son succès public et critique cet été à Avignon (« La mélancolie des dragons ») ou encore Adrien Mondot (et son jonglage virtuel poétique en diable), et ceux qui s’intéressent au verbe, comme l’écrivain Chloé Delaume et le poète Christophe Fiat."

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

mercredi 25 juin 2008

Dogmazic lançe un contre-appel contre l"appel des 52 artistes pour la riposte graduée paru dans le JDD

Dogmazic, le fameux portail de la communauté de musique libre lance un contre-appel en réaction à l’appel des 52 artistes pour la riposte graduée et le flicage du net paru dans le JDD

Lire la suite

dimanche 22 juin 2008

Hadopi: La liste des chanteurs de variété pour la riposte graduée!

Dans un appel publié dans Le Journal du Dimanche, 52 artistes s'engagent pour la riposte Graduée et le respect de leurs œuvres pillées par les internautes la liste n'est pas exhaustive elle pourrait s'agrandir au fil des jours tellement les têtes de gondoles de l'industrie culturelle craignent pour leurs rentes!

Lire la suite

lundi 9 juin 2008

10 bonnes raisons de dire NON à la loi Hadopi !

fuck hadopi j'emmerde hadopiLa loi Hadopi, rebaptisée "Loi Création et Internet", prévoit de mettre en place une Haute Autorité chargée d'avertir d'abord et de sanctionner ensuite les internautes qui ne respecteraient pas les droits d'auteur sur Internet. Selon un sondage réalisé récemment par l'industrie, 74 % des Français seraient favorables à ce système de riposte graduée plutôt qu'à la loi actuelle. Numerama liste 10 raisons non exhaustives pour lesquelles il est impératif de rejeter la loi Hadopi. Piratez-les sur votre blog, sur les forums et dans vos mails !

Lire la suite

lundi 26 mai 2008

74% des Français sont favorables au mécanisme de la riposte graduée



Lu sur PcINpact, un sondage effectué par Ipsos auprès de plus de 1000 personnes pour la Société Civile des Producteurs de Phonogrammes (Sony BMG, EMI, Universal et Warner, etc.) annonce que :

90 % des Français pensent que la chute vertigineuse des ventes de disques est liée au téléchargement illégal de musique sur Internet.

74% des Français sont favorables au mécanisme de la riposte graduée.

80% des Français pensent que les créateurs doivent être rémunérés lorsque leurs chansons sont téléchargées sur Internet.

Seulement 21 % des Français téléchargent illégalement

A croire que le sondage a ete réalisé a la sortie des bureaux de de la sacem, Snep, Sacd et d'Universal!

Loi Hadopi : les majors tentent de casser les contre-vérités

samedi 12 avril 2008

le filtrage du P2P coûterait plus cher que le piratage

jing et chacha internet flic chinois

Jiing et Chacha, les cyberpoliciers amis des internautes Chinois

Transformer l'internet français, en internet Chinois va coûter très cher techniquement et financièrement.

Lire la suite