un blog de Bretagne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche



mercredi 24 octobre 2007

OiNK "shutdown"

L'iFPI vient de marquer un grande victoire pour son combat pour les artistes, en effet, avec l'aide des polices britannique, néerlandaise et interpol (rien que ça!) , le lobby vient de faire arrêter la tête pensante du dangereux réseau Oink principale source mondiale d'albums de musique pirate.

Lire la suite

vendredi 19 octobre 2007

une charte de principes communs entre Dailymotion, MySpace et les majors.... pour lutter contre le piratage

CBS, Fox, Microsoft, News Corp propriétaire de MySpace , Viacom, NBC Universal, Viacom, Walt Disney, Veoh Networks et le français Dailymotion viennent de signer "un document" commun comprenant 15 points pour lutter contre la libre circulation de la culture sur les réseaux dit "sociaux"...

Lire la suite

L'ALPA, NOUVELLE POLICE PRIVÉE DU NET AU SERVICE DES MAJORS (La loi sur la contrefaçon numérique votée au Sénat)

Une police privée du net aux mains des lobbies culturels en totale opposition avec l'article 25 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen,qui"nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée".

Lire la suite

lundi 8 octobre 2007

Jammie Thomas ne désarme pas face à la RIAA et aux corporations du disque

La jeune femme de 30 ans, condamnée à une amende record de 220 000 dollars pour un délit qu'elle n'a jamais commis (téléchargé 24 chansons via kazaa) qui clame toujours son innocence dans l'affaire qui l'oppose aux corporations du disque et vient de lancer un blog sur lequel elle compte collecter des fonds pour l'aider à "faire front aux grandes maisons de disque".

Lire la suite

vendredi 5 octobre 2007

P2p: Jammie Thomas perd son procès contre la RIAA (premier procès du P2p aux USA)



c'est la puissante RIAA qui l'emporte contre la jeune mère de famille de 30 ans qui était injustement accusée selon elle d'avoir téléchargé 24 chansons via un réseau P2P, celle-ci cependant, ne voulait transiger avec la puissante organisation du disque pour un acte dont elle se prétendait innocente; elle a eu le courage de rendre publique son affaire et de se laisser trainer en justice par la puissante corporation du disque, bien sûr elle a perdue son combat de David contre Goliath, elle a été condamnée à 222.000 dollars pour 24 morceaux qu'elle n'a jamais téléchargée.


Une "immense" victoire pour les majors du disque qui doivent sabrer le champagne dans ses quartiers VIP.... mais tout le monde le sait une industrie qui refuse le progrès, l'évolution et le libéralisme qui de plus préfère poursuivre et menace ses clients est une industrie morte..
Sinon, on a aussi appris durant ce procès que selon un expert de sony corporation que faire une copie privé d'une chanson légalement achetée était un acte de piraterie....

c'est cela l'amérique, la bas tour est possible, en effet, on refuse l'aide médicale aux enfants et on protège inconsidérément les multinationales et les profits des actionnaires des corporations.

j'imagine qu'un producteur Hollywoodien a déjà racheté l'histoire de Jammie Thomas pour en faire un film du style Erin Brokovitch.

Engadget

mercredi 3 octobre 2007

Les producteurs phonographiques s'attaquent à dl.Free.fr

Le service dl.Free.fr qui a porté à 10Go par serveur FTP son service de stockage online , fait peur aux méchants lobbies du disque qui ont du mal à s'adapter à l'ère numérique...

Lire la suite