un Blog de bretagne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche



mercredi 27 juin 2007

TorrentSpy courbe l'échine devant les majors

Le filtrage des fichiers débute sur le moteur de recherche de trackers.

Lire la suite

lundi 25 juin 2007

le p2p une menace pour les cultivateurs de maïs?

Dans la guerre absurde que mène l'industrie de la culture contre le peer-to-peer (P2P) les studios NBC/Universal ont accusé le partage de fichiers d'être à l'origine d'une baisse de prix du maïs.

En effet,la version française du site Inquerer et un article des américains de publicknowledge rapportent que le conseiller de NBC/Universal, Rick Cotton, dans un rapport officiel de la Commission Fédérale des Communication, a écrit que s'il n'y avait pas de piratage, les boutiques vendraient et loueraient plus de films, les cinémas vendraient plus de tickets et de pop corn. Les agriculteurs de maïs feraient donc un meilleur bénéfice et pourraient donc réinvestir dans leur exploitation.

le partage de fichier nous montre le véritable visage d'une industrie obsolète à l'ère du libéralisme, une industrie qui ne veut pas se remettre en question et qui pratique une telle politique d'inquisition contre l'intelligence et les consommateurs est une industrie sans avenir... Faut-il laisser l'avenir de la culture dans les mains de tels marchands?


via: publicknowledge.org& Inquierer.fr

mardi 19 juin 2007

copie privée: les nouvelles taxes sur les clefs USB, disques durs externes et cartes-mémoires

la copie privée est devenue quasi illégale, mais cela , n'empêche pas l'industrie culturelle de ponctionner un taxe pour copie privé sur les clés USB, cartes mémoires et disques durs externes. Une sorte de TVA sociale sur les supports de stockage qui touchera de plein les consommateurs les plus pauvres

Lire la suite

lundi 18 juin 2007

Sony va arrêter Connect....

content paidSelon PaidContent.org, Sony devrait arrêter la vente de musique et des vidéos sur son service Connect, le service Connect de Sony lancé au début 2004 en réponse à l'iTunes Music Store d'Apple, avait la particularité d'imposer le téléchargement du format propriétaire "Atrac" au lieu de MP3, du AAC ou du WMV, que seul les baladeurs de Sony pouvaient lire.

Encore un échec pour le groupe sony qui jette l'éponge dans le domaine de la distribution de musique numérique pour sony,qui devrait se réorienter sur la PlayStation et sur les livres électroniques.

Une bonne nouvelle pour l'intéropérabilité et pour Apple...2007, ne sera pas l'année de Sony....

mardi 12 juin 2007

Les FAI vont faire de la prévention sur les méfaits du téléchargement.

Le gouvernement prépare un décret obligeant les FAI à faire de la prévention sur les dangers du téléchargement qui nuirait à l'exception culturelle Française, à la création, et à la diversité de notre patrimoine culturel.

Lire la suite

lundi 11 juin 2007

Universal Music se dirige vers la musique sans DRM !!!



drm kill the music

Selon le TIME, Universal va abandonner prochainement les verrous numériques qui empêchent d'écouter de la musique ; conséquence, le principal concurrent d'Universal, SonyBMG est conscient que si le leader du marché change d'approche, ni lui ni le numéro quatre Warner Music Group Corp (WMG) ne pourront maintenir les mêmes systèmes de protection numérique des fichiers et pourraient donc d'emboiter le pas d'Universal.

Dire qu'Universal et ses lobbyistes se sont battus comme des forcénés pour faire voter l'année dernière par nos députés un amendement [1] protégeant les DRM et autres mesures techniques de protections est un doux euphémisme... D'un autre côté , c'est une sage décision qui va dans le bon sens, les consommateurs pourront enfin, peut être écouter de la musique achetée légalement, librement sans être limités par ces verrous numériques qui font l'unanimité contre eux.

Via: timesonline

Notes

[1] le célèbre amendement Vivendi interdisant le contournement des DRM dans la loi Dadvsi...

vendredi 1 juin 2007

I-tunes plus et ses fichiers tatoués sans DRM

I-tunes piste ses clients après achat de fichiers musicaux sans DRM... une vraie polémique est en train de naître sur la toile qui discrédite encore une fois l'industrie culturelle.

Lire la suite