D'après le site du quotidien gratuit 20 minutes.frla chasse au téléchargeurs pirate s'organise. la société des producteurs phonographiques français (producteurs indépendants) a annoncé au MIDEM de de Cannes 2008 qu'elle venait d'obtenir l'autorisation de procéder à un traitement automatisé des infractions commises sur les réseaux p2p, qui permettent d'échanger des fichiers numériques. Un feu vert délivré par la Cnil[1]

Les internautes auront donc bientôt dans leur client de messagerie préféré outklook, Thunderbird, Evolution ou autre... des spams d'avertissements les prévenants de la suspicion des ayants droits quant à leur conduite à risque qui est en train de tuer la création artistique française, au bout de trois spams d'avertissements lié aux relevés de l'adresse l'Ip le fournisseur d'accès internet (Orange, free, etc...) sur demande des ayant droits coupera l'accès internet du suspect de téléchargement via un client P2P; que ce soit le propriétaire de l'abonnement ou non qui télécharge, cette modification contractuelle de votre abonnement se fera uniquement sur la base de l'IP, par conséquent, il va falloir protéger vos réseaux Wifi, les bornes d'accès des aéroports, gare, parc public pour sauver la création artistique des petits malins qui vont en profiter pour faire de l' usurpation d'adresse IP et autres méthodes de camouflages d'Ip indétectable par les béotiens en système réseau .


Dura lex, sed lex, y a pas le choix, de toute façon, c'est pas le fichage généralisé des internautes ou surveillance des activités des consommateurs qui va sauver une industrie sur le déclin. Il est impossible de forcer les gens à acheter des DRM ou des produits bourrés de Rootkits [2]ou des Cd illisibles ...

La nouvelle est passé assez inaperçue , très peu de relais dans les médias traditionnels, mais depuis le temps que les internautes se font menacer par le lobby de l'industrie culturelle et les lois scélérates votés en leur faveur, le fait d'établir une police privée (un organisme indépendant) chargée de traquer les internautes et de leur couper leur accès au net ( peine de mort numérique?) , n'étonne plus personne... Dans cette affaire personne n'est gagnant, l'industrie à perdue toute crédibilité et les consommateurs n'achèteront pas pour autant ce qu'il ne télécharge pas... Et puis le cryptage des données et des applications comme WASTE ou freeNet et autres protocoles de cryptage des données font déjà bien des "émules" chez les Djeuns, et c'est pas les crédits d'impôts fait aux majors qui aideront la création .....

Notes

[1] Commission nationale de l'informatique et des libertés, au terme d'un bras de fer avec les producteurs, tranché par le Conseil d'Etat.

[2] Le rootkit est un programme ou ensemble de programmes permettant à un tiers d'avoir un accès frauduleux et de surveiller les activités d'une autre machine.