Durant tout ce documentaire, le réalisateur filme le groupe Acrassicauda depuis la chute de Saddam Hussein et l'invasion des alliées en 2003. Le renversement du régime de Saddam Hussein qui laissait présager une ère de liberté pour ce groupe et la musique en générale, a laissé place à une guerre civile plus que sanglante où diverses factions se combattent dans un pays ou même les forces Américaines songent à tout laisser tomber, malgré l'or noir du pays.


Depuis 2004, les musiciens d'Acrassicauda luttent pour rester vivants ensemble, refusant d'enterrer leur dernier espoir de survie dans le chaos qui les entourent: continuer a jouer, faire des concerts clandestins, donner un peu de joie à leur compatriotes de leur age qui ne connaissent que la famine, les restrictions, les luttes claniques les bombes et les désagrément de l'occupation américaine qui bientôt laissera le pays dans la confusion la plus totale, entre les sunnite et les chiites toujours sous tensions.


trailer: heavy metal in Baghdad


Ce film fait écho aux espoirs silencieux brisés d'une génération entière de jeunes Irakiens à travers le symbole que représente le Metal dans la ville de Bagdad, qui ici sert de vecteur de transgression dans un pays ou toutes les libertés sont bafoués et qui a connu deux guerres apocalyptique en l'espace de 10 ans, et qui connait, aujourd'hui, une des guerres civile les plus meurtrière de l'histoire.

En 2007, les musiciens d'Acrassicauda sont toujours vivant se cachant en Syrie. ou le groupe survit dans des conditions très difficile.

On leur a interdit de se rendre au festival de Toronto où le film était en compétition.

heavymetalinbagdad