Dans la guerre absurde que mène l'industrie de la culture contre le peer-to-peer (P2P) les studios NBC/Universal ont accusé le partage de fichiers d'être à l'origine d'une baisse de prix du maïs.

En effet,la version française du site Inquerer et un article des américains de publicknowledge rapportent que le conseiller de NBC/Universal, Rick Cotton, dans un rapport officiel de la Commission Fédérale des Communication, a écrit que s'il n'y avait pas de piratage, les boutiques vendraient et loueraient plus de films, les cinémas vendraient plus de tickets et de pop corn. Les agriculteurs de maïs feraient donc un meilleur bénéfice et pourraient donc réinvestir dans leur exploitation.

le partage de fichier nous montre le véritable visage d'une industrie obsolète à l'ère du libéralisme, une industrie qui ne veut pas se remettre en question et qui pratique une telle politique d'inquisition contre l'intelligence et les consommateurs est une industrie sans avenir... Faut-il laisser l'avenir de la culture dans les mains de tels marchands?


via: publicknowledge.org& Inquierer.fr