drm kill the music

Selon le TIME, Universal va abandonner prochainement les verrous numériques qui empêchent d'écouter de la musique ; conséquence, le principal concurrent d'Universal, SonyBMG est conscient que si le leader du marché change d'approche, ni lui ni le numéro quatre Warner Music Group Corp (WMG) ne pourront maintenir les mêmes systèmes de protection numérique des fichiers et pourraient donc d'emboiter le pas d'Universal.

Dire qu'Universal et ses lobbyistes se sont battus comme des forcénés pour faire voter l'année dernière par nos députés un amendement [1] protégeant les DRM et autres mesures techniques de protections est un doux euphémisme... D'un autre côté , c'est une sage décision qui va dans le bon sens, les consommateurs pourront enfin, peut être écouter de la musique achetée légalement, librement sans être limités par ces verrous numériques qui font l'unanimité contre eux.

Via: timesonline

Notes

[1] le célèbre amendement Vivendi interdisant le contournement des DRM dans la loi Dadvsi...