Le site Ratiatum rapporte que lds lettres de mise en demeure envoyées par Elizabeth Martin, avocat au Barreau de Paris, contraires aux règles de déontologie de la profession et réclamant 400 euros auraient été envoyés à des internautes qui pourraient avoir téléchargé illégalement le jeu Call of Juarez , seulement, il semblerait que la procédure n’ait ici pas respecté certaines règles, ed’autant plus que les courriers auraient été envoyés à des internautes ayant seulement téléchargé la version démo gratuite du jeu, et n’auraient donc jamais du être pisté et menacé de cette façon!

Selon Ratatium les adresses IP des internautes accusés ont été relevées sur eMule pendant le mois de septembre 2006, certains d’entre eux ont bien téléchargé la démo, et non le jeu complet. De plus, seuls des clients de Free seraient concernés par cette mise en demeure, même s’il est impossible d’affirmer aujourd’hui que Free est le seul fournisseur à avoir donné ses clients, La Cnil commencerait actuellement à s'intéresser à cette etrange affaire ou des Ip auraient été pêchés par une boîte Suisse qui ensuite les auraient Fournit au Cabinet d'avocat...

Ni Free, ni l’avocate, contactés par le site Ratiatum, ne veulent communiquer sur cette sombre affaire d'une professionnelle zélèe qui sans doute pensait bien faire en contactant et demandant de rêgler à l'amiable des prétendus actes de piratage d'un logiciel de jeux qui dans la plupart des cas ne serait qu'une version Démo...



( à suivre...)

via: Ratatium.com