Dans une résolution, les eurodéputés épinglent les sociétés du monde de l'internet qui collaborent ouvertement avec Des pays (Arabie Saoudite, Bélarus, Chine, Corée du Nord, Cuba, Iran, Birmanie, Népal, Ouzbekistan, Syrie, Tunisie, Vietnam) qui peuvent être «considérés comme des ennemis de la liberté d'expression en ligne».

Lire la suite