Les opérateurs téléphoniques supportent mal de ne pas contrôler ce qui se passe dans leurs tuyaux, comme avec la télévision par câble. Le débat ne touche pas seulement aux idéaux ou à la gouvernance de l'Internet. Pour les opérateurs de télécoms, c'est leur place dans le secteur des médias qui est en train de se jouer, ils élaborent donc une nouvelle législation qui pourraient instituer des péages (un internet à deux vitesses)et altérer la nature démocratique du réseau ... mais les défenseurs de la «neutralité» du réseau se sont coalisés pour empêcher le vote d'une telle loi, une nouvelle guerre des lobbies rêgne sur washington .

Lire la suite