Filmé par de David Guggenheim (le réalisateur de Gossip en 2000). Le film a reçu les acclamations du public au dernier festival de Sundance, et vient de sortir aux Etats-Unis le 24 mai.


Les états unis sont toujours le premier pays pollueur de la planète, et Al Gore, défenseur de la cause écologiste, ancien candidat à la présidence face à George Bush, fait un tour du propriétaire, de la maison terre, pour nous montrer ce que nous constatons tous, tout les jours: la dégradation de la couche d'ozone le réchauffement climatique, le ouragans dévastateurs comme katrina qui prennent de plus en plus d'ampleurs.


"Une vérité qui dérange", relate le combat qui dérange les USA: son mode de vie qui n'est pas monnayable selon Bush est en train de détruire l'écosystème, mais on ne peut pas demander à un américain de faire un éffort pour éviter l'inévitable, c'est pourtant ce que dénonce ce film, une amerique dominés par des intérêts financiers qui ne veulent pas faire un effort pour l'environnement de peur de perdre quelques profits financiers rapide. L'industrie du pétrole et son lobby (classique) .

Bande annonce de la catastrophe qui se déroule sous nos yeux




Mon avis: je prends la prochaine navette pour Venus, l'air y sera plus respirable qu'ici bientôt...